ACADÉMIE DES SCIENCES, AGRICULTURE ARTS ET BELLES-

LETTRES D'AIX

 

 

Adresse: Musée Paul Arbaud, 2A rue du 4-Septembre 13100 AIX-EN-PROVENCE


Tel : 04.42.38.38.95


Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Site internet :   www.academiedaix.org

 



Bureau de l’Académie pour l’année 2015-2016

 

Président :  Bernard Mille

Premier vice-président : Jean Bonnoit

Second vice-président :  Jean-Jacques Lecomte

Secrétaire perpétuel :  Jean-Luc Kieffer

Archiviste :  Maurice Bernard

Bibliothécaire :  Bernard Terlay

Bibliothécaire adjoint : Dominique Mazel

Trésorier :  Jean-Marc Jarry

Trésorier adjoint  Dominique Mautin

Secrétaire des séances :  Madeleine Com-Escalle

Secrétaire adjoint  Marie-Clotilde Escalle

 

 

Historique

 

 

 En quelques dates


 5 avril 1829 - création de l’Académie d’Aix

 

avec la promulgation des lettres patentes du roi Charles X.

 

Elle avait été précédée en 1777 par une Société d’Agriculture, dissoute par la Convention et en 1808 par la « Société des Sciences, des Lettres de l’Agriculture et des Arts » reconnue comme  Académie par Napoléon I°)

 

  1830 - Défense active de la langue provençale avec l’élection de Frédéric Mistral comme membre correspondant.

 

1866 – l’Académie d’Aix est l’organisatrice du Congrès Scientifique de France.

 

1870 - l’Académie sauve le beffroi de l’Hôtel de Ville d’une démolition programmée et se bat pour maintenir la Faculté de Droit dans la ville.    

                                                      

                                                               Lettre patente de Charles X                                    Ancienne Faculté de Droit  

 

    Beffroi de l'Hôtel de Ville d'Aix

 

            1889  - Des Pensions ouvrières sont attribuées grâce à aux dons d’Irma Moreau.

 

1901 – Le Prix Thiers est décerné, grâce à une libéralité de la belle-sœur de l’homme politique, pour honorer un ouvrage portant sur la Provence.

 

1907 –Le prix Mignet récompense un livre sur l’histoire d’Aix.

 

1910 – Le testament de Paul Arbaud lègue son Hôtel Particulier et toutes ses collections à l’Académie d’Aix laquelle s’y installe en 1912.

 

                            

 

Académie d’Aix -  2 A rue du 4 Septembre

                  

                       

                                            Reliure                                                                 Faïence

 

Peinture de la collection

 

 1925 – Robert Laurent-Vibert directeur des Pétroles Hahn,  lègue à l’Académie, à sa mort,  son château de Lourmarin (84) ses meubles, bibliothèques et objets divers. Dans son testament, il demande que soit instituée une fondation pour accueillir des pensionnaires à l’image de la Villa Medicis de Rome. Cette fondation gère le château et l’accueil des artistes.

 

                                    

                                                                               

 

 

                                           

 

Le château de Lourmarin


1926 – La comtesse de Martel (Gyp) lègue des portraits de sa famille et d’intéressantes archives familiales, c’est une descendante Mirabeau.
 

1935- Blanche d’Estienne de Saint-Jean lègue l’Hôtel particulier de Boades à la ville d’Aix, à charge pour cette dernière de reverser à l’Académie le prix des revenus de cette bâtisse.

 

2014 – L’Académie se lance dans d’importants travaux de rénovation à l’hôtel Arbaud avec l’aide de la D.R.A.C., du Conseil Régional, du Conseil Départemental, de la Communauté des Communes du Pays d’Aix et de la Ville d’Aix-en-Provence.

 

 

                          

 

                                                    

 

  Des personnalités l’ont honoré directement ou indirectement:


 Pour l’Académie Française :

l’abbé Brémond, François Mignet, Emile Henriot, Gaston Paris, Marcel Pagnol, René Huygue, Jean-Louis Vaudoyer, André Chamson, le duc de Castries, Louis Leprince-Ringuet, Marc Fumaroli ;

 

Pour l’Institut :

Fernand Benoit, Darius Milhaud, Jean-Rémi Palanque, Pierre Rouard, Maurice Euzennat, Henri Sauguet, Henri Bernard, Marcel Landowski, Henri de Lumeley, Henri Lavagne d’Ortigue ;

 

Des écrivains :

Frédéric Mistral, Henri Bosco, Joseph d’Arbaud, Marcel Provence, Armand Lunel ;

 

Des félibres :

Léon de Berluc-Perussis, Théodore Aubanel, Marius Jouveau, Bruno Durand, Marie Mauron

 et le savant Gaston de Saporta, l’historien Charles de Ribbe, le philosophe Maurice Blondel, le fondateur de l’Institut d’Etudes Politiques de notre ville : Paul de Geouffre de la Pradelle.