ACADÉMIE DES SCIENCES LETTRES ET ARTS D'AMIENS

 

 

Fondée  en  1750  par  lettres  patentes  de  Louis XV,
reconnue  d’utilité  publique  en  1877

 

Bibliothèque municipale
50, rue de la République - BP 60452
80005 Amiens cedex 1


03.22.91.16.84


Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


pas de site web


Permanences : sur rendez-vous


Séances au siège le 3ème lundi de chaque mois (sauf juillet et août) à 17 h 30.


Nombre de membres  titulaires 36

 

Bureau 2018

 

     Directeur annuel :     Marie-Claude ZEISLER

                                                    Chancelier : Nicole FAILLE                                                 

    Trésorier : Francis PERDU

        Secrétaire perpétuel : Samsonette COSSERAT

     10 rue Pierre l'Ermite - 80000 Amiens (tel. 03 22 91 16 84) 

Secrétaire adjoint : Monique CRAMPON

 

 

L’Académie d’Amiens : la plus ancienne société savante de Picardie

 

Un peu d’histoire


Avec l’appui du poète amiénois Jean-Baptiste Gresset, le duc de Chaulnes, gouverneur de la province, et l’Intendant Chauvelin firent obtenir, par lettres patentes du roi Louis XV datées du 30 juin 1750, le titre d’Académie des Sciences, Lettres et Arts d’Amiens à la Société littéraire créée quatre ans plus tôt par quelques Amiénois, amis des belles lettres. Sa première séance publique eut lieu le 1er octobre 1750. Par déférence pour l’Académie française, le nombre de ses membres fut fixé à moins de quarante. Le 23 août 1751, le roi approuva qu’il passe à trente-six, nombre resté définitif.

Son sceau représente le Temple de l’Immortalité sur la cime d’une montagne escarpée, accompagné de ces mots de Virgile : « Tentanda via est ».

A l’origine, les activités de l’Académie furent d’ordre scientifique. Un arrêt du Conseil d’Etat, daté du 13 mai 1751, avait mis à sa disposition le Jardin du Roy - l’actuel Jardin des plantes d’Amiens - avec mission de le transformer en jardin botanique et d’y enseigner cette discipline. L’Académie, par la suite, étendit ses activités aux domaines littéraire et artistique.

Parmi ses membres figurent : Jean-Baptiste Delambre, Fustel de Coulanges, Lapostolle, Charles Dallery, Gédéon de Forceville, Jules Verne, André Crépin, le professeur Bernard Devauchelle, etc.

L’Académie a été reconnue d’utilité publique en 1877 sous la présidence du général Mac Mahon. Ses 36 membres titulaires actuels (dont huit femmes) partagent le même idéal : promouvoir la culture, la faire rayonner. Tournés vers l’avenir, ils s’efforcent de la faire progresser en restant fidèles à leur mission de transmettre aux générations futures le patrimoine de leurs connaissances.

( Voir les chapitres Programme, Activités et Publications)