ACADÉMIE NATIONALE DES SCIENCES, BELLES-LETTRES ET ARTS DE BORDEAUX

 

 

Adresse : 1 place Bardineau 33000 Bordeaux

Téléphone : 05 56 01 13 44

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : http://www.academie-sbla-bordeaux.fr

 

Bureau 2015

 

- Président : M. François Braud

- Vice-président : M. Régis Ritz

- Secrétaire perpétuel : Amiral Alain Béreau

- Trésorier : M. Philippe Loupès

- Trésorier-adjoint : M. Jacques Monférier

- Secrétaire : M. Christian Jean dit Cazaux

- Archiviste-bibliothécaire : Mme Hélène de Bellaigue

 

 

 

 

Historique

 

L’Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux a été créée par lettres patentes du 5 septembre 1712, données à Fontainebleau par Louis XIV et enregistrées le 3 mai 1713 par le Parlement de Bordeaux. Les fondateurs étaient des membres du Parlement de Bordeaux : Antoine de Gasq, président à mortier, Jean- Baptiste de Caupos, André-François Leberthon, François-Louis de Cesar, conseillers. Le duc de La Force fut son premier protecteur, Montesquieu fut élu le 3 avril 1716 et en devint le directeur en 1718, puis en 1726, 1735 et 1748, l’année de la publication de l’Esprit des Lois.

 Supprimée à la révolution, le 22 avril 1793, l’Académie renait en 1796, sous la forme modeste d’une « Société des Sciences, Belles- Lettres et Arts » qui se réunira jusqu’en 1814. Elle devient Académie royale par ordonnance de Charles X du 13 août 1828, puis impériale sous le second empire. En 1870, elle prend le titre qui est encore le sien : Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux.

Sa composition a été fixée par les statuts de sa fondation modifiée par arrêté du Conseil d’Etat du 20 juillet 1871. Ses usages sont codifiés dans une coutume. L’Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux est composée de 40 membres résidants élus, de membres honoraires, de membres d’honneur, de membres associés et de membres correspondants. Le Maire de Bordeaux est son protecteur.


L’Académie est logée actuellement dans une demeure construite en 1851, par Charles Burguet, en bordure du jardin public, connue sous le nom d’hôtel Calvet, où elle occupe la totalité du premier étage.


L’Académie Nationale des Sciences, Belles- Lettres et Arts de Bordeaux n'a eu de cesse des’adapter aux évolutions de la vie sociale et culturelle afin de remplir sa mission d’intérêt public qui est de contribuer au développement des idées, de soutenir les recherches, les travaux scientifiques, la création littéraire et artistique. Par des communications, des conférences publiques, elle s’implique dans l’étude et les débats sur les problèmes de la société française et contribue ainsi au prestige intellectuel de Bordeaux. A cette fin, l’Académie décerne chaque année des prix qui récompensent des travaux scientifiques et des œuvres littéraires. Depuis le début du XIXème siècle, elle édite des actes dont la collection, environ 200 volumes, constitue une source irremplaçable pour l’histoire de la culture et des mentalités des élites bordelaises.


En outre, elle organise, aussi régulièrement que possible, des colloques. Parmi les plus récents, nous citerons, outre les colloques consacrés à Montesquieu, le plus illustre de ses directeurs : « L’Esprit des Lois » en 1998, « Montesquieu, la justice,  la  liberté »  en  2005,  ceux concernant « La lecture à Bordeaux » en 2003, « Les risques côtiers » en 2006 et « La conquête de l’espace » en 2007.


L’Académie de Bordeaux a actuellement pour objectif de maintenir et même d’accentuer la diversité de ses membres. Non seulement, elle continue à élire des spécialistes de toutes les disciplines universitaires, mais elle s’attache aussi à recruter des confrères dans des forces socio-économiques de la Cité, comme elle cherche à compter en son sein des artistes en activité. Depuis 2007, en outre, elle désigne chaque année des membres associés (une douzaine à ce jour), acteurs culturels ou économiques de la Cité qui lui apportent leur expertise et leur réseau de relations.


Comme par le passé, l’Académie Nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux tisse des liens étroits avec son environnement, tout en sachant garder son indépendance d’esprit et ses capacités critiques.


François  BRAUD Vice-président de la CNA - septembre 2011- Extrait de la Lettre des Académies n° 27