ACADÉMIE DES SCIENCES BELLES-LETTRES ET ARTS DE ROUEN

 

 

Adresse : Hôtel des Sociétés savantes, 190 rue Beauvoisine, 76000 Rouen
Tel: 02 35 07 76 04
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : www.academie1744-rouen.fr

 

Bureau

 

Présidente : Mme Françoise THELAMON
Vice-président  : M. Nicolas PLANTROU
Secrétaire perpétuel aux lettres : M. Jean-Pierre LEMERCIER
Secrétaire perpétuel aux sciences : M. Gérard ANGOUSTURES
Trésorière : Mme Anne-MarieLETHUILLIER-FLORENTIN
Archiviste : M. François BURCKARD

 

Historique

 

L’Académie des Sciences, Belles-Lettres & Arts de Rouen récompense chaque année, selon leur importance et leur qualité, des oeuvres littéraires (histoire, essais, romans, recueils de nouvelles ou de poèmes), scientifiques ou artistiques dont les auteurs contribuent par leurs écrits ou leurs travaux à la vie intellectuelle de la Normandie, l’enrichissent ou l’illustrent de quelque façon. Chaque année, en séance solennelle, l'Académie remet des Prix littéraires, artistiques,  des Prix du dévouement et de la vocation.

C'est en juin 1744 que les lettres patentes, signées par Louis XV transforment officiellement en Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Rouen, des réunions d'amis férus de botanique qui se tenaient dans un petit jardin du faubourg Bouvreuil.

Deux hommes ont contribué à cette création : Fontenelle, véritable parrain de l'Académie et Le Cornier de Cideville, condisciple et ami de Voltaire.

De célèbres artistes et savants ont été élus à l'Académie de Rouen, comme résidants ou comme correspondants : Chardin, Pigalle, Parmentier, Necker, Victor Hugo, l'abbé Cochet...

Dans notre cité qui ne fut réellement dotée d'une université qu'en 1965, le rôle de l'Académie a été déterminant pour développer le mouvement des idées et l'actualisation pluraliste des cultures.

Scientifiques, chercheurs, médecins, littérateurs, historiens, artistes, esprits cultivés de toutes formations y ont apporté leurs contributions variées puisque, de 1976 à 1984 par exemple, 26 % des communications ont concerné les Sciences, 57 % les Lettres et 17 % les Arts...