ACADÉMIE DES SCIENCES LETTRES ET ARTS DE SAVOIE

 

 

Adresse : Château des Ducs de Savoie – BP 1802 – 73018 Chambéry Cédex

Tel: 04 79 84 17 53 (permanence le lundi de 14h.30 à 16h.30)

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : http://www.academiesavoie.org

 

 

Bureau



Il se compose à la date du 1er fécrier 2016 d' :

    un président - M. Jean-Olivier VIOUT, procureur général honoraire

    un vice-président - M. Robert DELOINCE, médecin-général (2S)

    un secrétaire perpétuel - M. Jean-Pierre TROSSET, photographe, éditeur d'art

    un trésorier - Me. Jean-Charles DETHARRÉ, bâtonnier honoraire

    un bibliothécaire - M. Jean-Louis DARCEL, professeur d'université honoraire

    un bibliothécaire-adjoint - M. François FORRAY, professeur honoraire

    deux chargés de mission - M. Daniel CHAUBET, ingénieur honoraire et M. Michel DUMONT- MOLLARD, musicologue

 

 

Historique

 

Date et circonstances de création.

En 1815, la Savoie était rendue au Royaume de Sardaigne. Elle est longtemps loin de connaître le développement économique, scientifique ou culturel du Piémont. Elle n'a pas d'enseignement universitaire de plein exercice. Elle n'a pas de sociétés savantes : l'académie Florimontane n'avait eu qu'une existence très brève au début du XVIIe siècle. Turin avait, en revanche, une Académie des Sciences de forte réputation.

Ces considérations amenèrent quatre personnalités locales appartenant au clergé (Cardinal Alexis Billiet), à la noblesse d'épée (le général Comte François de Mouxy de Loche) et de robe (comte Xavier de Vignet), à la bourgeoisie (Georges-Marie Raymond) à créer une société qui servirait de moteur au progrès matériel, intellectuel et moral. Ce fut l'origine de la Société Académique de Savoie, en 1820. Le programme des fondateurs était vaste et touchait notamment à l'agriculture, aux arts industriels, à la botanique, à la chimie, à la géologie, à la médecine et à la pharmacie, à la météorologie, à la statistique, à l'histoire et à la littérature. La marque proprement scientifique était caractéristique. (voir extrait de l' histoire de l'académie et la notice préliminaire sur l'établissement de la société académique de Savoie)

Ces quatre membres fondateurs, après avoir arrêté le plan de la nouvelle Société, ont voulu s'adjoindre quatre collaborateurs :
Mgr Rendu (=1859), Dr Jean-François Guilland ( 1773-1855), Dr Antoine Gouvert (=1842) et Baron Louis du Vignet (=1836).


Evénements et membres importants.

1 - Le volume qui présentait les premiers travaux parut en 1825. Depuis lors l'Académie en a édité 95 dont 12 de Documents.

2 - En 1827, Charles-Félix octroie à la Société des lettres patentes avec le titre de Société royale Académique et des moyens importants. En 1848 Charles-Albert la constitue en Académie Royale (décret du 3 avril 1848). A l'Annexion de 1860, elle reçut le titre d'Académie Impériale ( décret de Saint-Cloud du 14 juillet 1860) remplacé après 1870 par celui d'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie. Depuis 1874, elle est logée par le Conseil général dans une salle du Château ducal.

3 - Parmi les personnalités importantes qui ont été membres de l'Académie on peut citer : Joseph et Xavier de Maistre, le chimiste Claude-Louis Berthollet, l'astronome Alexis Bouvier, directeur de l'Observatoire royal de Paris, le général Comte de Boigne, le baron Bollatti de Saint-Pierre, directeur des Archives d'Etat, à Turin, Hyacinthe Carena, secrétaire de la classe des sciences physiques et mathématiques de l'Académie royale des sciences de Turin, Louis Cibrario, collatéral à la Chambre des comptes de Turin et plusieurs fois ministre, Joseph Michaud, l'historien des Croisades et coauteur de la Biographie universelle qui fut de l'Académie française; Charles Buet, homme de lettres à Paris, Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans, membre de l'Académie française, ainsi que Mgr André Charvaz, précepteur des enfants de Charles-Albert, archevêque de Gênes, écrivain; Louis-Frédéric Ménabréa, mathématicien et président du Conseil à Rome; le marquis Albert Costa de Beauregard, Henri Bordeaux, Daniels Rops, Louis Armand, tous quatre de l'Académie française; Samivel, Roger Frison-Roche, guide de haute montagne et écrivain, le R.P. Roger Guichardan, ancien directeur du Pèlerin et écrivain.