ACADÉMIE DE STANISLAS

 

 

Adresse : 43 rue Stanislas, 54000 Nancy  --  C.S.64230, 54042 Nancy Cedex

Tel: 03 83 35 85 67 (perm. mardi après-midi)

Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site internet : www.academie-stanislas.org

 

 

 

 Historique

 

L'Académie de Stanislas se propose de favoriser la croissance et rayonnement de toutes les valeurs intellectuelles, morales ou spirituelles sur lesquelles repose notre civilisation.

Elle s'intéresse à toutes les disciplines de l'esprit, aux multiples aspects de la culture scientifique, littéraire, artistique et technique.

Largement ouverte au monde contemporain, à ses élans et à son évolution, sensible à ses angoisses et à ses aspirations profondes, l'Académie de Stanislas a pour mission de maintenir les plus nobles traditions qui sont l'honneur de notre cité, la gloire de notre province, le patrimoine de la Nation toute entière dans laquelle depuis plusieurs siècles s'intègre la Lorraine.

L’Académie de Stanislas a été fondée à Nancy le 28 décembre 1750 par le roi de Pologne, duc de Lorraine et de Bar, Stanislas Leszczynski sous le nom de Société Royale des Sciences et Belles-Lettres de Nancy.

L’édit de fondation était celui qui créait simultanément dans la ville une Bibliothèque publique. Ses statuts ont été octroyés par le roi un an plus tard, c’est-à-dire le 27 décembre 1751.

L’Académie se composait alors de censeurs, qui avaient pour rôle de choisir les ouvrages de la Bibliothèque publique, de membres titulaires résidant à Nancy et de membres étrangers qui n’étaient pas Lorrains.

Elle décernait des prix, réservés à des auteurs ou à des inventeurs lorrains. Son but principal était en effet de porter à leur plus haut niveau les sciences, les lettres et la culture dans une province durement éprouvée par les guerres du XVIIème siècle, mais qui devait profiter pleinement de la renaissance culturelle du Siècle des Lumières. Des littérateurs prestigieux, comme Montesquieu, Fontenelle ou Buffon, ont appartenu à l’académie avec le titre de membres étrangers. Imprégnés de l’esprit des Lumières, les académiciens les plus actifs étaient surtout des hommes de lettres, des médecins et des professeurs.